La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, s’est déclarée mardi très honorée d’avoir été nominée pour la présidence de la Banque centrale européenne (BCE). Elle a en conséquence décidé de quitter provisoirement ses fonctions de directrice générale (DG) du FMI pendant la période de nomination.

“Je suis très honorée d’avoir été nominée pour la présidence de la BCE”, a déclaré Mme Lagarde dans un communiqué. “Au vu de ce qui précède, et en consultation avec le Comité d’éthique du Conseil d’administration du FMI, j’ai décidé de quitter provisoirement mes fonctions de DG du FMI pendant la période de nomination”, a-t-elle précisé.

FMI- Christine Lagarde

Mme Lagarde, une citoyenne française, sera la première femme à diriger la BCE. Elle remplacera à ce poste Mario Draghi, dont le mandat de huit ans se termine le 31 octobre.

La nomination de Mme Lagarde fait partie de l’accord auquel les responsables de l’Union européenne (UE) sont parvenus mardi soir sur l’identité des futurs dirigeants des principales institutions européennes. Cet accord comprend également la nomination d’Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, au poste de président de la Commission européenne.

“Christine Lagarde, avec son parcours international et sa position actuelle de directrice générale du Fonds monétaire international, sera une présidente parfaite pour la Banque centrale européenne”, a déclaré le président du Conseil européen Donald Tusk lors d’une conférence de presse.

Le 5 juillet 2011, Mme Lagarde est devenue la onzième directrice générale du FMI, et la première femme à occuper ce poste. Elle a ensuite été réélue à ce poste pour un deuxième mandat de cinq ans, qui a débuté le 5 juillet 2016. Avant de rejoindre le FMI, Mme Lagarde a été ministre des finances de France de 2007 à 2011.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *