You are here
Home > INFORMATION > TCHAD: Le Remaniement ministériel

TCHAD: Le Remaniement ministériel

La nouvelle équipe de l’exécutif formée par le président Idriss Déby Itno compte vingt-neuf membres dont huit femmes, à l’instar de la précédente, selon un décret rendu public le 18 juin.

Le ministre d’Etat, ministre des Infrastructures, Jean Bernard Padaré figure parmi les sortants. Il est remplacé par Abdramene Mouctar Mahamat, qui signe aussi son retour au gouvernement près de trois ans après son dernier passage au ministère de la Fonction publique, du travail et de l’emploi. Ce département ministériel connaît une transformation et devient le ministère des Infrastructures, des transports et du développement.

Au ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ZaKaria Fadoul Kitir, le linguiste qui a tenté de réconcilier les étudiants et de faire cesser la grève du Syndicat des enseignants du supérieur, cède sa place au Dr David Houdeingar Ngarimaden.

La journaliste et ancienne vice-présidente du Haut conseil de la communication, Achta Saleh Damane, entame une expérience gouvernementale au secrétariat d’Etat aux Affaires étrangères, en remplacement de Alix Naïmbaye, promue ministre des Postes, des nouvelles technologies de l’information et de la communication, porte-parole du gouvernement.

L’ancienne porte-parole du gouvernement, Madeleine Alingué, passe, quant à elle, à la tête du département du Développement touristique, de la culture et de l’artisanat, à la place de Djalal Arjoun Khalil qui hérite du ministère de la Femme, de la protection de la petite enfance et de la solidarité nationale.

Les postes clés restent inchangés. Il s’agit notamment de Ahmat Mahamat Bâchir à la Sécurité publique, Bichara Issa Djadallah, à la Défense nationale, Mahamat Zène Chérif, aux Affaires étrangères et de Kassiré Delwa Coumakoye, un vieux routier et soutien indéfectible de l’actuel président tchadien, deux fois Premier ministre, qui reste ministre d’Etat, conseiller à la présidence.

Rappelons que le précédent gouvernement tchadien avait été formé le 7 mai dernier, soit trois jours après la promulgation de la nouvelle Constitution qui a institué la quatrième République et accordé l’intégralité du pouvoir exécutif au président Idriss Déby Itno, seul aux commandes et débarrassé d’un Premier ministre.

Afrique Diplo

Please follow and like us:
Top