L’armée ougandaise a salué mardi la décision du Conseil de sécurité de l’ONU de prolonger le mandat de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), indiquant que cette extension lui permettrait de mieux réaliser certains de ses objectifs stratégiques.

Le brigadier Richard Karemire, porte-parole de l’armée, a déclaré dans une interview accordée à Afrique Diplo que la Résolution 2431 allait permettra à l’armée d’achever la mise en place des principales stratégies destinées à garantir la sécurité du processus politique somalien, mais aussi de vaincre les militants shebabs, et de consolider les capacités de l’armée somalienne à prendre en charge la sécurité du pays. 

Les 15 membres du Conseil de sécurité ont approuvé lundi à l’unanimité le renouvellement du mandat de l’AMISOM jusqu’au 31 mai 2019. Ils ont également convenu de réduire les effectifs du personnel en uniforme à 20 626 hommes d’ici février 2019, et d’inclure au minimum 1 040 policiers à la mission.

“Les résolutions de l’ONU sont des résolutions contraignantes pour les Etats membres. En conséquence, les Forces de défense populaires ougandaises déployées au sein de l’AMISOM continueront à opérer dans les limites de cette résolution pour accomplir leurs objectifs stratégiques clé, afin de soutenir le peuple de Somalie”, a affirmé M. Karemire.

La résolution a souligné que le principal objectif à long terme était de permettre aux forces et aux agences de sécurité somaliennes d’assumer pleinement la sécurité du pays, mais a reconnu que l’AMISOM restait cruciale pour maintenir la sécurité au cours de cette transition.

L’Ouganda est le principal contributeur des forces de maintien de la paix de l’Union africaine (UA) en Somalie. Le reste des troupes a été fourni par le Burundi, le Kenya, l’Ethiopie et Djibouti.

Les troupes sont déployées dans ce pays de la Corne de l’Afrique depuis 2007.

Afrique Diplo

Please follow and like us: