You are here
Home > INFORMATION > SENEGAL: Sall annonce, de sa cellule de prison, sa candidature à la présidentielle

SENEGAL: Sall annonce, de sa cellule de prison, sa candidature à la présidentielle

Le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall, condamné en mars dernier à cinq ans de prison pour escroquerie, a annoncé jeudi, de sa cellule, son intention de se présenter à l’élection présidentielle sénégalaise prévue en février 2019, a appris Afrique Diplo d’une lettre ouverte de M. Sall adressée aux citoyens sénégalais.

« Je suis candidat à l’élection présidentielle du 24 février 2019, avec la conviction que nous puiserons dans cette épreuve l’énergie pour rassembler les forces vives de la Nation, gagner la confiance du peuple et redresser notre cher pays », a indiqué M. Sall dans la lettre.

People queue to enter the Court in Dakar on December 14, 2017, to attend the trial of Dakar’s popular mayor Khalifa Sall and four of his associates on charges of embezzling public funds.
Sall is accused of misappropriating 1.83 billion CFA francs (2.85 million USD, 2.7 million euros) of city funds — a charge which he denies and which supporters say is politically motivated.
/ AFP PHOTO / SEYLLOU

Le maire de Dakar a déploré dans le texte « les nombreuses violations qui ont entaché l’enquête préliminaire de police et l’instruction » de son procès, ajoutant que cette procédure judiciaire à été menée « uniquement à charge et avec empressement pour hâter le procès et sans issue ».

D’après lui, la procédure judiciaire « ne présente pas de garantie à même d’assurer les droits de ma défense et le fonctionnement normal du système judiciaire dans un Etat de droit ».

Ces mêmes critiques ont été formulées par le collectif des avocats de M. Sall, qui ont décidé mercredi de boycotter le procès pour marquer sa « désapprobation absolue ».

Cette décision fait suite au rejet par la Cour d’appel de Dakar de la demande de mise en liberté provisoire du maire de Dakar.

Le maire de Dakar a été condamné le 30 mars dernier à cinq ans de prison ferme pour les délits de faux en écriture de commerce et escroquerie portant sur des deniers publics.

Afrique Diplo

Please follow and like us:
Top