Le secteur extractif du Sénégal a généré des revenus estimés à 126,7 milliards de FCFA pour l’année 2017, a indiqué, mardi dans son rapport annuel, le Comité sénégalais de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

Selon le rapport dont Afrique Diplo a obtenu copie, le secteur minier est le premier contributeur aux revenus tirés du secteur extractif avec un total de 107,3 milliards de FCFA, soit 92 % des recettes provenant du secteur extractif. 

Il a également indiqué que les revenus provenant du secteur des hydrocarbures (pétrole et gaz) s’élèvent à 19,4 milliards de FCFA.

La contribution directe du secteur extractif au budget de l’Etat pour l’année 2017 a été de 108,7 milliards FCFA, selon la même source.

“Les revenus générés par le secteur extractif en 2017 ont été affectés à 85,8% au Trésor public. Le reste des revenus est réparti entre le compte d’exploitation de la société nationale de Pétrole, les fonds propres des organismes collecteurs et de la caisse de sécurité sociale, les fonds revenant à l’UEMOA et à la CEDEAO, et les dépenses sociales”, ajoute la même source.

Le rapport ITIE couvre la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2017, et fait état de rapprochement, au titre de l’année 2017, des paiements déclarés versés à l’Etat par les entreprises minières, pétrolières et gazières enregistrées au Sénégal et des paiements déclarés reçus par l’Etat de la part de ces entreprises (revenus fiscaux et non fiscaux).

Afrique Diplo

Please follow and like us:
error