gentiny ngobila candidat gouverneur de kinshasa

Gentiny Ngobila est élu gouverneur de Kinshasa au terme du scrutin organisé ce mercredi 10 avril à l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Le candidate de FCC/PPRD Gentiny Ngobila Mbaka a mené un véritable marathon contre les neuf candidats en lice de ce poste pour arriver à ses fins.

Voilà au moins un motif de satisfaction pour les pro-Kabila. Sans grande surprise, Gentiny Ngobila devrait l’emporter à Kinshasa.. Une fois encore, le dicton est vérifié: Kinshasa n’est pas Congo. «Aujourd’hui, Kinshasa a gagné!», se rejouit-il.

«Je déclare ma flamme à Kinshasa et mon envie d’en être le futur gouverneur de la ville de Kinshasa !» Ce n’est pas tant sa candidature qui a étonné, mais la date à laquelle Gentiny Ngobila s’est lancé dans la bataille. Dès le 4 Decembre 2018, soit 4 mois avant les élections. Pourquoi partir si tôt? «Nous ne voulions pas laisser de trou d’air entre l’élection de Tshisekedi à la présidence de la république et le début de la campagne pour les élections municipales, explique -t -il . Notre envie était aussi de prendre le temps d’aller à la rencontre des Kinoises et Kinois pour élaborer notre projet.»

gentiny ngobila candidat gouverneur de kinshasaCertes, le désir de couper l’herbe sous le pied aux potentiels candidats de l’UDPS à la Mairie de Kinshasa. Gentiny Ngobila évitait ainsi une lutte des chefs, comme celle qu’avaient menée Kimbuta. Sur ce point, Gentiny Ngobila a gagné son pari. Certains candidats pensaient un temps se lancer dans la bataille avant de finalement y renoncer.Et voilà comment Gentiny s’épargne une bataille, coûteuse en temps et en énergie.

Gentiny a surtout eu tout le temps de rassembler les forces autour de lui et anticiper les difficultés, alors que la campagne entrait dans le vif sujet du sujet et que les autres candidats faisaitent face aux dissidences, Ainsi, tout au long de la campagne, il a su montrer qui était le patron sans vexer personne.

Mais il n’a pas seulement été question de rassemblement dans cette campagne. Gentiny Ngobila a aussi dû gérer ses héritages. Celui de KImbuta comme celui de Joseph Kabila, pour parvenir à exister à la première personne.

Plus dur a été en revanche la gestion de l’héritage de Kmbuta, au plus bas dans les sondages. Pour éviter le vote sanction, il a axé sa campagne sur des enjeux très locaux. Il a parlé logement, crèches, qualité de vie des Kinoises et Kinois et pollution pour finir.

En remportant le scrutin, Gentiny Ngobila Mbala entre desormais dans le sphere de: Fundu Kota (1991 – 1992), Kibabu Madiata Nzau (1992), Bernardin Mungul Diaka (1992 – 1996), Mujinga Swana (janvier – février 1996), Nkoy Mafuta (aout 1996 – mai 1997), Général Gabriel Amela Lokima Bahati (avril – mai 1997), Théophile Mbemba Fundu (1997 – 2001), Christophe Muzungu (mai 2001 – 26 novembre 2001), Loka Ne Kongo (26 novembre 2001 – 5 juin 2002), David Nku Imbié (5 juin 2002 – 16 mai 2004), Jean Kimbunda (16 mai 2004 – 15 novembre 2005), Kimbembe Mazunga (15 novembre 2005 – 16 octobre 2006), Amiral Baudoin Liwanga (16 octobre 2006 – 16 mars 2007), André Kimbuta Yangoo (16 mars 2007 – )

C’est une très belle victoire et Gentiny la doit vraiment à sa campagne, dans un contexte national très difficile. Les Kinois se réjouissent que l’ambition, le mouvement et l’audace restent au cœur de Kinshasa.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error