L’Union africaine (UA) a rapporté vendredi que ses observateurs des élections fourniraient une observation et une évaluation fidèles et impartiaux de la qualité des élections au Nigeria et au Sénégal, prévues respectivement les 23 février et 24 février.

Alors que ces deux pays d’Afrique de l’Ouest se préparent à mener des organisations impartiales cette semaine, le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahatma, “a autorisé le déploiement de missions d’observation des élections de l’Union africaine dans ces deux pays”, indiquait jeudi un communiqué de l’UA. 

Le Nigeria doit organiser le 23 février les élections de leur président et des députés de l’Assemblée nationale, qui seront suivies par des élections des gouverneurs et des chambres des Etats le 9 mars.

Au Sénégal, également pays d’Afrique de l’Ouest, l’élection présidentielle doit avoir lieu le 24 février.

Selon l’UA, l’objectif de ces missions d’observation des élections dans les deux pays d’Afrique de l’Ouest sera principalement de fournir un rapport fidèle et impartial et une évaluation de la qualité des élections au Nigeria et au Sénégal, y compris “la mesure dans laquelle la conduite de ces élections répond aux normes régionales, continentales et internationales des élections démocratiques”.

Les observateurs électoraux de ce bloc panafricain doivent également présenter des recommandations pour l’amélioration des élections ultérieures, sur la base de leurs conclusions, et démontrer l’intérêt que porte l’UA au soutien des processus d’élections et de démocratisation au Nigeria et au Sénégal, observe ce communiqué.

La Mission d’observation électorale de l’UA aux prochaines élections générales au Nigeria comprend 50 membres, dirigés par l’ex-Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, tandis que la mission au Sénégal sera dirigée par l’ex-Premier ministre tchadien, Albert Pahimi Padacke.

AfriqueDiplo

Please follow and like us: