Deux personnes ont été tuées dans l’attaque d’un village par le groupe jihadiste Boko Haram près de Chibok, dans le nord-est du Nigeria frappé par une recrudescence d’attaques ces dernières semaines.

Des combattants ont envahi le village de Mifah, à sept kilomètres de Chibok, dans l’Etat du Borno, où ils ont tué deux habitants et incendié les maisons après avoir pillé les vivres et le bétail. 

C’est dans la ville de Chibok que plus de 200 jeunes filles avaient été enlevées dans leur internat en 2014, suscitant l’indignation du monde entier.

“Ils ont tué deux personnes et pillé le village avant d’y mettre le feu”, a affirmé David Bitrus, membre de la milice civile engagée aux côtés de l’armée contre le groupe jihadiste.

“Le village a été réduit en cendres”, a-t-il dit, précisant que “six personnes ont été blessées dans l’attaque” qui s’est déroulée vers 20H00 locales (19H00 GMT), obligeant les habitants à fuir vers Chibok.

Un habitant, Manasseh Amos, a raconté que les assaillants “sont arrivés à bord d’un camion et de motos et ont commencé à tirer dans le village”.

“Ils ont pris toute la nourriture et le bétail et brûlé le village. Il ne reste plus rien”, a-t-il expliqué.

Des militaires sont positionnés à Chibok depuis l’enlèvement de masse de 2014 mais les jihadistes continuent à attaquer les localités environnantes depuis la proche forêt de Sambisa, l’un de leurs bastions.

Boko Haram a multiplié les attaques contre les civils dans les villages isolés de la région ces derniers jours.

Samedi, des insurgés ont incendié trois villages près de Maiduguri, la capitale de l’Etat du Borno, dans un raid nocturne qui a fait deux morts.

Douze agriculteurs ont également été tués alors qu’ils travaillaient samedi dans leurs champs à Kalle, dans la même zone.

Les Nations unies estiment que les violences entre Boko Haram et l’armée nigériane ont fait plus de 27.000 morts depuis 2009 et près de deux millions de déplacés.

Afrique Diplo

Please follow and like us: