Les Etats-Unis ont accordé au Niger un don de 674 tonnes de produits d’une valeur estimée à 3,5 millions de dollars, soit 2,5 milliards de francs CFA, en vue de lutter contre le paludisme, a-t-on appris.

Le don a été réceptionné à Niamey par le ministre nigérien de la Santé, Idi Illiassou Maïnassara, des mains de la sous-secrétaire adjointe aux Affaires africaines des Etats-Unis, Whitney Baird, en présence de la Première dame du Niger Aïssatou Issoufou, marraine de la lutte contre le paludisme dans le pays. 

Pour M. Maïnassara, “cette cérémonie intervient au moment où le pays fait encore face aux nombreux défis de santé en général et surtout à la persistance des cas élevés de paludisme dans les tranches d’âges les plus vulnérables de notre population, à savoir les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes”.

Le don est composé notamment de produits antipaludiques pour les enfants de moins de 5 ans, de 5 à 9 ans et les adolescents de 10 à 14 ans, de tests de diagnostic rapide du paludisme, de traitements contre le paludisme grave chez les femmes enceintes et allaitantes, de doses antipaludiques pour adultes et d’une quantité importante de moustiquaires.

Il va sûrement renforcer la qualité de prise en charge des cas de paludisme à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Ce don rentre dans le cadre de la campagne “Zéro palu ! Je m’engage (Zéro paludisme ! Ça commence avec moi)” pour éradiquer le paludisme du Niger, a précisé le ministre.

Cette cérémonie, selon Mme Baird, “témoigne de la détermination du gouvernement américain, dans le cadre de l’Initiative du président des Etats-Unis contre le paludisme (PMI), à établir un partenariat avec le Niger pour éliminer cette maladie mortelle”.

Le paludisme est la première cause de morbidité au Niger avec une moyenne de 2.500 victimes sur 850.000 cas déclarés chaque année, selon des statistiques du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP).

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error