Après le passage du cyclone Idai dans trois pays d’Afrique australe il y a plus de deux semaines, les organisations humanitaires des Nations Unies intensifient leur d’aide au Mozambique, selon un communiqué publié mardi par l’ONU.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé qu’il comptait atteindre cette semaine 1,2 million de bénéficiaires à la suite de l’ouverture de routes vers les zones rurales dans les provinces mozambicaines de Sofala, Manica, Tete et Zambezia. 

Le nouvel objectif correspond à plus de trois fois le nombre de victimes du cyclone Idai qui ont déjà reçu une aide alimentaire en raison du cyclone. Les actions sont menées en partenariat avec le gouvernement du Mozambique et l’Institut national pour la gestion des catastrophes (INGC).

L’objectif est de fournir aux victimes des inondations et du cyclone suffisamment de nourriture pour 15 jours, notamment des céréales, des légumineuses, des aliments enrichis et de l’huile végétale.

De son côté, le directeur régional pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est rendu mardi dans la ville de Beira. Dans la zone la plus touchée par le cyclone, Matshidiso Moeti, a analysé les efforts de réponse et de protection. Le directeur régional juge les “semaines à venir cruciales”, estimant que “la rapidité est essentielle pour sauver des vies et limiter les souffrances” des victimes.

L’OMS a mobilisé des spécialistes de l’urgence, notamment des épidémiologistes, des techniciens en logistique et en prévention des maladies, grâce auxquels un groupe de 40 personnes devrait être formé.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error