Plus de 1,44 million de réfugiés résidant actuellement dans plus de 60 pays et régions d’accueil de réfugiés nécessiteront une réinstallation en 2020, a estimé lundi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

“Compte tenu du nombre record de personnes ayant besoin d’être protégées de la guerre, des conflits et de la persécution et de l’absence de solutions politiques à ces situations, il est urgent que les pays et régions réinstallent plus de réfugiés”, a déclaré, Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

Selon un rapport sur les besoins en matière de réinstallation des réfugiés à l’horizon 2020, les réfugiés les plus à risque et ayant besoin d’une réinstallation sont des réfugiés syriens (40%).

Viennent ensuite les réfugiés sud-soudanais (14%) et les réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC) (11%).

“Avec une majorité écrasante, 84% des réfugiés dans le monde hébergés dans des régions en développement confrontés à leurs propres problèmes de développement et économiques et vivant sous le seuil de pauvreté, il faut un partage plus équitable pour la responsabilité face aux crises mondiales”, a indiqué M. Grandi.

L’année dernière, 25 pays et régions ont admis 92 400 réfugiés à réinstaller, parmi lesquels 55 680 ont été réinstallés dans le cadre de programmes facilités par le HCR.

Un forum mondial sur les réfugiés se tiendra les 17 et 18 décembre à Genève. “Ce serait une occasion cruciale de mobiliser un soutien par le biais d’engagements et de promesses des Etats et d’autres parties prenantes concernées”, a noté le HCR.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *