Le Premier ministre marocain Saad-Eddine el Othmani a catégoriquement démenti jeudi les allégations sur un probable revirement concernant la gratuité de l’enseignement au Maroc, soulignant qu’il s’agissait là de “mensonges” et de “contrevérités”.

“Il n’y a aucune intention ou réflexion sur un retrait de la gratuité de l’enseignement. Comment l’Etat peut-il faire marche arrière sur cette question et augmenter d’année en année le budget de l’enseignement et tous les programmes sociaux et éducatifs y afférents?”, a-t-il déclaré au début de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres.

ministre marocain Saad-Eddine el Othmani

Le chef du gouvernement a fait savoir que l’exécutif avait relevé le budget du programme Tayssir de 1,5 milliard de dirhams (156,6 millions de dollars), soulignant que le nombre de bourses universitaires augmentait chaque année, outre l’allocation de bourses aux étudiants de la formation professionnelle.

Lancé en 2008, le programme Tayssir a permis de réduire l’abandon scolaire d’environ 60%, en particulier pour les filles et dans les écoles annexes, et la réinscription d’environ 37% des élèves qui ont abandonné, en plus de promouvoir la réussite scolaire parmi les étudiants bénéficiaires.

Il a réaffirmé que l’Etat et le gouvernement accordaient au secteur de l’éducation une attention particulière et œuvraient à lui apporter le soutien nécessaire dans la mesure du possible pour lui permettre de jouer son rôle à travers l’adoption de mesures concrètes et pragmatiques, notamment en prolongeant de 4 à 16 ans l’âge de scolarité obligatoire.

M. Othmani a appelé ceux qui véhiculent de fausses informations sur la gratuité de l’enseignement à cesser leurs manœuvres, car cela nuit au pays et au service public et perturbe les citoyens à un moment où ils ont besoin d’être rassurés, plaidant pour l’intensification des efforts afin de promouvoir ce secteur vital et stratégique.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error