– Le taux de croissance de l’économie marocaine est estimé à 2,9% durant le 4ème trimestre de 2018, a révélé dans sa dernière note d’information le Haut commissariat au plan (HCP), l’institution marocaine des statistiques.

Le HCP a expliqué que la croissance a été “tirée par la consommation finale des ménages et ce dans un contexte d’une inflation maîtrisée et d’un besoin de financement de l’économie nationale en augmentation”.

Premier ministre marocain Saad-Eddine el Othmani

Le ralentissement a été observé au niveau de l’ensemble des activités sectorielles à l’exception des services.

Au niveau du secteur primaire, le rythme de croissance a passé de 10,9% à la même période de 2017 à 2% durant le quatrième trimestre de 2018. Ainsi, la valeur ajoutée agricole s’est établie à 3,5% contre 13,6%. Celle de la pêche est revenue à 15,7% au lieu de 16,9%.

Le HCP a observé par ailleurs un ralentissement de la valeur ajoutée du secteur secondaire en volume. Son taux d’accroissement a basculé de 4,6 à 3,2% au quatrième trimestre 2018 résultant principalement du ralentissement du rythme d’accroissement des activités de l’industrie d’extraction (0,3% contre 19,9%) et du bâtiment et des travaux publics (0,4% contre 1,9%).

En parallèle, la valeur ajoutée du secteur tertiaire s’est consolidée se situant à 3,1% au quatrième trimestre 2018 contre 2,9% au même trimestre une année auparavant.

Concernant la demande intérieure, elle a affiché un taux d’accroissement de 2% durant le quatrième trimstre 2018 contre 3,8% à la même période de 2017. Elle a ainsi contribué pour 2,2 points à la croissance économique nationale contre 4,2 points une année plus tôt.

Les dépenses de consommation des ménages se sont accrues de 3,9% contre 1,9%, contribuant pour 2,2 points à la croissance au lieu de 1,1 point en 2017.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error