Le roi Mohammed VI a exhorté le gouvernement marocain à accélérer le processus d’adoption des textes législatifs et réglementaires portant sur la réforme des soins de santé primaires, et à poursuivre l’élargissement de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO).

Dans un message adressé aux participants à la célébration de la Journée mondiale de la santé, le roi du Maroc a appelé à renforcer l’accès à des soins de santé de proximité répondant aux “standards de qualité, à coûts raisonnables, tout en conférant davantage de responsabilité aux régions, dans le cadre de la régionalisation avancée et de la déconcentration administrative”.

Le roi Mohammed VI

Le Maroc a franchi d’importantes étapes dans l’instauration des régimes de couverture médicale de base, comme en témoignent l’entrée en vigueur, en 2005, de l’AMO et la généralisation, en 2012, du Régime d’Assistance médicale destinés aux plus démunis (RAMED), a-t-il rappelé dans ce message lu par le ministre marocain de la Santé, Anass Doukkali.

Dans ce cadre, le roi a rappelé également la panoplie de mesures prise afin d’élargir l’accès aux régimes d’assurance maladie aux étudiants du secteur public et de la formation professionnelle, ainsi qu’aux immigrés et aux parents des assurés.

Selon des chiffres fournis par le Réseau marocain pour la défense du droit à la santé et à la vie, plus de la moitié des Marocains n’ont pas de couverture médicale et une grande partie ne peuvent pas accéder aux services de santé.

Ainsi, seulement 9 millions de Marocains bénéficient aujourd’hui de l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Cet effectif englobe la population des salariés et des titulaires de pensions des secteurs public et privé couverte par l’AMO.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error