Au moins 95 personnes ont été tuées dans l’attaque d’un village dogon, au centre du Mali, par des hommes armés non encore identifiés, a confirmé lundi le gouvernement malien dans un communiqué.

“Vers 03h00 du matin, des hommes armés, soupçonnés d’être des terroristes, ont lancé un assaut meurtrier contre ce paisible village”, précise le communiqué.

Par ailleurs, 19 personnes sont portées disparues après l’attaque, selon la même source.

Ce massacre a eu lieu dans le village de Sobanou situé à 26 km de la commune de Sangha, dans la région de Mopti.

Le gouvernement malien a assuré que “des renforts sont actuellement déployés dans le secteur, qui mènent un large ratissage pour traquer les auteurs”.

Selon des témoins, le village a été entièrement incendié et seulement une vingtaine de ses habitants, “tous des Dogons”, auraient réussi à échapper à ce massacre.

Cette attaque fait suite au massacre d’au moins 157 membres de la communauté peule, le 23 mars dernier à Ogossagou au centre du Mali, par une centaine d’hommes armés, identifiés, selon un rapport d l’ONU, comme des chasseurs traditionnels (dozos) et accompagnés par une dizaine d’hommes en tenue militaire et d’autres en tenue civile.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *