Le Kenya envisage de promouvoir l’usage des véhicules électriques afin de réduire la pollution de l’air dans le pays, a annoncé un responsable gouvernemental lundi à Nairobi.

Selon Martin Eshiwani, directeur des transports routiers et ferroviaires au ministère des Transports, des Infrastructures, du Logement et du Développement urbain, de nouvelles normes relatives aux véhicules et aux motos électriques ont été mises en place en décembre 2018.

“Le Kenya veut se tourner vers les véhicules écologiques afin de pouvoir également respecter les engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat”, a déclaré M. Eshiwani lors du Sommet sur la mobilité urbaine.

Il a révélé que le Kenya comptait pour le moment environ 350 véhicules et motos électriques en circulation.

Le gouvernement kenyan envisage de mettre en oeuvre un certain nombre de mesures fiscales et réglementaires visant à renforcer l’électromobilité dans le pays, a dit M. Eshiwani.

Il a reconnu que les normes relatives à la plupart des véhicules étaient cependant encore conçues pour les carburants fossiles, qui restent les plus répandus dans le pays.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *