La production de minerais et d’agglomérés de manganèse a progressé de 27,2% à 1.109.786 tonnes au 31 mars 2018, contre 872.551 tonnes en 2017, annonce le ministère gabonais de l’Economie dans un communiqué dont Afrique Diplo a obtenu copie jeudi à Libreville.

Cette performance a été réalisée grâce à la montée en puissance des gisements de Ndjolé dans la province du Moyen Ogooué (centre) et de Franceville (sud-est), ainsi que de bonnes performances de la mine de Moanda, assure le ministère de l’Economie. 

Cependant, en dépit du bon comportement des usines, les exportations et les ventes ont baissé respectivement de 16,1% et 11,7%.

Cette contreperformance est en lien avec la fin de l’écoulement des stocks constitués à Ndjolé et le déraillement d’un train minéralier en février qui a pesé sur le volume de minerai transporté par rail.

Le Gabon est le deuxième producteur mondial de minerai de manganèse à haute teneur (de 45 à 50%), derrière l’Afrique du Sud.

Le pays ambitionne de devenir le leader mondial, avec une production qui devrait avoisiner les 5,7 millions de tonnes dans quelques années grâce à l’arrivée dans le pays d’un second producteur de manganèse basé à Franceville.

Afrique Diplo

Please follow and like us: