You are here
Home > INFORMATION > ETHIOPIE: Les craintes d’une « guerre civile » dans la partie orientale

ETHIOPIE: Les craintes d’une « guerre civile » dans la partie orientale

ETHIOPIE: L'Éthiopie rapatrie 3 000 citoyens bloqués à l'étranger

Le ministre éthiopien de la Défense (MoD) Motuma Mekasa a rejeté les craintes d’une « guerre civile » dans l’Etat régional Somali d’Ethiopie situé dans la partie orientale du pays.

Plusieurs villes de l’État régional Somali d’Éthiopie ont été le théâtre de violences meurtrières ce week-end après l’envoi de soldats samedi matin dans la ville de Jijiga, capitale de l’État régional Somali d’Éthiopie. Des responsables régionaux de haut niveau, dont Abdi Omar Mohammed, président de l’État régional Somali d’Éthiopie, auraient été arrêtés. ETHIOPIE: L'Éthiopie rapatrie 3 000 citoyens bloqués à l'étranger

L’intervention de l’armée intervient dans un contexte de tensions entre le gouvernement fédéral éthiopien et le président régional éthiopien de l’État Somali, concernant notamment des allégations de graves violations des droits de l’homme dans l’administration de Abdi Omar Mohammed.

S’adressant aux médias, Motuma Mekasa a déclaré que l’armée éthiopienne pacifie actuellement les troubles dans la ville de Jijiga et dans d’autres villes de l’État régional Somali d’Éthiopie et que les craintes de la population quant au possible déclenchement d’une guerre civile ne sont pas fondées.

Il a ajouté que le ministère de la Défense travaille avec les anciens et les membres de la communauté locale pour prévenir un retour des violences qui ont fait plusieurs dizaines de blessés et un nombre encore inconnu de morts le week-end dernier.

Motuma Mekasa n’a pas révélé les détails des négociations qui seraient en cours entre les responsables régionaux et le gouvernement éthiopien pour résoudre la crise qui menace de déstabiliser le deuxième plus grand État régional de l’Éthiopie.

Afrique Diplo

Please follow and like us:
Top