You are here
Home > INFORMATION > CENTRAFRIQUE: La détérioration sécuritaire

CENTRAFRIQUE: La détérioration sécuritaire

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) s’est dit « vivement préoccupé » par la détérioration depuis la semaine dernière de la sécurité en République centrafricaine, qui risque d’impacter directement la sécurité alimentaire.

« Des communautés qui sont déjà dans une situation extrêmement précaire, manquant de nourriture, d’abri et d’autres produits de base », a fait remarquer le porte-parole du PAM, Hervé Verhoosel, au cours d’un point de presse à Genève.

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres

La détérioration actuelle de la situation sécuritaire se produit dans un contexte où la crise complexe en cours en RCA a déjà provoqué le déplacement de quelque 643.000 personnes à l’intérieur du pays alors que près de 580.000 Centrafricains se sont réfugiés dans les pays voisins.

Cette nouvelle escalade de la violence pourrait aggraver la situation sur le terrain. D’autant que les résultats de la classification de la phase de sécurité alimentaire intégrée (IPC) de septembre dernier indiquent une détérioration de la situation de la sécurité alimentaire avec une augmentation du nombre de personnes en phase 3 et au-dessus.

« Ce sont les pires résultats depuis 2014 avec 1,9 million de personnes nécessitant une action alimentaire urgente. C’est donc un niveau très préoccupant », a déclaré le porte-parole du PAM.

Les conditions nutritionnelles en RCA continuent de se détériorer en raison de l’insécurité persistante, des déplacements difficiles, de la baisse de la production agricole, de la hausse des prix des denrées alimentaires et de l’accès limité à de l’eau potable et aux services de santé de base.

Face à cette situation, le PAM et ses partenaires continueront d’intensifier leurs interventions d’urgence pour répondre aux besoins des populations vulnérables. Mais pour préserver les fragiles acquis et éviter que la crise ne dégénère, l’agence onusienne demande près de 167 millions de dollars aux donateurs pour financer ses opérations.

« Une attention et une action internationales et régionales rapides sont nécessaires pour prévenir une tragédie humaine en RCA, à commencer par cette sécurité alimentaire », a conclu le porte-parole.

Afrique Diplo

Please follow and like us:
Top