You are here
Home > INFORMATION > BURKINA: pas de réajustement des tarifs de transport

BURKINA: pas de réajustement des tarifs de transport

Le Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba a annoncé lundi, que les transporteurs ne procéderont pas à un réajustement de leurs tarifs suite à l’augmentation du prix du carburant, alors qu’une grève de protestation contre la décision est annoncée pour le 29 novembre.

« Les organisations professionnelles des transporteurs (OTRAF et FNAT) ont entendu l’appel du gouvernement et ne procéderont pas à un réajustement de leurs tarifs suite à l’augmentation du prix du carburant », a écrit lundi le chef du gouvernement burkinabè 

« Je puis vous rassurer que les prix des transports en commun et des marchandises ne connaîtront donc pas d’augmentation. Merci aux acteurs des transports pour ce dialogue constructif et patriotique », a-t-il ajouté à l’issue d’une rencontre avec les transporteurs.

Le Burkina Faso a connu le 8 novembre dernier une hausse de 75 francs CFA sur les prix du litre de l’essence super et du gasoil.

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a récemment expliqué que cette hausse de 75 francs CFA (0,13 dollar) sur le litre du gasoil et de l’essence super est « une exigence de vérité et de responsabilité », soulignant l’envolée des prix du baril à l’international et la lutte contre le terrorisme.

La Confédération générale des travailleurs du Burkina Faso (CGTB) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC), ont prévu d’organiser le 29 novembre une « grève générale nationale de protestation de 24H » contre cette hausse des prix du carburant.

Afrique Diplo

Please follow and like us:
Top