Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a estimé mardi que “le G5 Sahel est un outil par excellence pour venir à bout du terrorisme” dans les cinq pays qui le composent.

“Votre présence effective traduit à souhait votre détermination constante à faire du G5 Sahel un outil par excellence de ses Etats membres pour venir à bout du terrorisme et promouvoir le développement économique et social au profit des populations du sahel”, a-t-il dit à l’adresse de ses homologues du Mali, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie à l’occasion de l’ouverture du 5e sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel à Ouagadougou.

Maroc: démantèlement d’une “cellule terroriste” liée à l’EI (Intérieur)

M. Kaboré a souligné que l’organisation de cette conférence dans son pays permettait au peuple burkinabè de réitérer son engagement et sa solidarité, au sein du G5 Sahel, dans la lutte contre le terrorisme ainsi que contre tous les fléaux qui freinent l’élan de développement socio-économique des Etats de cet espace.

Le chef de l’Etat burkinabè, dont le pays assurera la présidence de l’institution à l’issue de ce sommet, a aussi a remercié les représentants des organisations internationales et interafricaines, les pays de l’Union européenne, l’Alliance Sahel, ainsi que les institutions financières de développement “dont la mobilisation auprès du G5 Sahel n’a jamais fait défaut”.

Le G5 Sahel, qui regroupe le Burkina Faso, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad, se veut un espace intégré de développement et de sécurité au profit des populations. Selon des experts de l’institution, la Force conjointe du G5 Sahel a commencé à se structurer et à être opérationnelle, ayant déjà mené au moins trois opérations depuis janvier.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error