You are here
Home > INFORMATION > BENIN: La fin de l’épidémie de la fièvre hémorragique de Lassa

BENIN: La fin de l’épidémie de la fièvre hémorragique de Lassa

Le ministre béninois de la Santé, Benjamin Hounkpatin, a officiellement annoncé la fin de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Lassa, à travers une déclaration parvenue vendredi à AfriqueDiplo à Cotonou.

Selon cette même source, du 4 décembre 2018, date d’enregistrement de la première patiente confirmée pour cette maladie virale grave au 15 février 2019, date de sortie du dernier patient guéri de la maladie, 25 malades au total ont été enregistrés parmi lesquels neuf confirmés comme cas de fièvre hémorragique à virus Lassa par le laboratoire. 

« Tous ces neuf cas confirmés ont été traités, guéris et sortis d’hospitalisation. Aucun cas de décès n’a été enregistré et qu’aucun agent de santé n’a été contaminé au cours de cette épidémie », indique la même source, qui précise que l’objectif de la riposte contre cette flambée était d’arrêter la propagation de la maladie et d’endiguer rapidement l’épidémie.

Ainsi, fait observer la même déclaration du ministère béninois de la Santé, du 15 février 2019 date de la guérison du dernier patient au 28 mars 2019, soit 42 jours passés, aucun nouveau cas de la fièvre hémorragique à virus Lassa n’a été enregistré sur le territoire béninois.

Malgré la fin de cette épidémie sur le territoire béninois, explique la même source, le Bénin maintient toujours sa veille permanente de lutte contre cette maladie à travers une campagne de sensibilisation qui vise à prémunir les populations béninoises, des affres des fièvres hémorragiques à virus Lassa.

La fièvre de Lassa, causée chez les humains par le contact avec les excréments de rongeurs contaminés, se transmet par les fluides corporels tels que le sang, l’urine, la salive ou le sperme. Les personnes touchées présentent des symptômes divers dont la fièvre, la fatigue, des vomissements, des diarrhées, des maux de tête et des douleurs abdominales. Dans sa forme la plus grave, la maladie, si elle n’est pas soignée, peut entraîner la mort.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
Top