You are here
Home > POLITIQUE > ALGERIE: Le nouveau gouvernement de la transition

ALGERIE: Le nouveau gouvernement de la transition

Un nouveau gouvernement a été nommé par le président algérien Abdelaziz Bouteflika, afin de diriger une période de transition pour une sortie de crise dans le pays.

Selon un communiqué de la présidence de la République, sur un staff composé de 27 ministres, seuls six, dont trois femmes, ont gardé leurs postes dans le gouvernement du Premier ministre Noureddine Bedoui.

Il s’agit du vice-ministre de la Défense, le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, M. Bouteflika étant le ministre de la Défense, chef des Armées. 

Ainsi, Houda Imane Feraoun a été maintenue au poste de ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique. Ghania Eddalia, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme et Fatma Zohra Zerouati, ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables. Said Djellab, a également conservé son poste de ministre du Commerce et Abdelkader Benmessaoud, celui du Tourisme et de l’Artisanat.

Pour le reste, il s’agit de nouvelles têtes, qui pour la plupart ont servi dans les ministères en tant secrétaires généraux, PDG de compagnies nationales ou banques. Ceci dit, Tayeb Zitouni, nouveau ministre des Moudjahidine (Anciens combattants) avait occupé le même poste par le passé.

Sabri Boukadoum, jusque-là ambassadeur d’Algérie à l’ONU est nommé ministre des Affaires étrangères. Salaheddine Dahmoune devient ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire. Il était secrétaire général au même département ministériel.

Le juge Slimane Brahmi est promu ministre de la Justice, garde des Sceaux. Mohamed Loukal prend le poste de ministre des Finances, alors qu’il était gouverneur de la Banque d’Algérie. Mohamed Arkab qui était PDG de la compagnie de l’électricité et du gaz (SONELGAZ) hérite du ministère de l’Energie. Youcef Belmehdi devient ministre des Affaires religieuses et des Wakfs. Il était le secrétaire général de la ligue des ulémas, prédicateurs et imams des Etats du Sahel.

Abdelhakim Belabed, devient ministre du même département : Education nationale. Bouzid Tayeb prend les fonctions de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Moussa Dada, ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels. Meriem Merdaci était à la tête d’une maison d’édition. Elle devient ministre de la Culture.

Raouf Bernaoui devient ministre de la Jeunesse et des Sports. Djamila Tamazirt devient ministre de l’Industrie et des Mines. Cherif Omari devient ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche. Il était SG au même département. Kamel Beldjoud, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Hassane Rabhi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement. Mustapaha Kouraba, ministre des Travaux publics et des Transports. Ali Hamam, ministre des Ressources en eau. Mohamed Miraoui, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Hassan Tidjani Haddam, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale. Fethi Khouil, ministre des Relations avec le Parlement.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
Top