Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Union africaine (UA) vont se réunir en sommet extraordinaire, les 17 et 18 novembre prochains à Addis-Abeba en Ethiopie, pour discuter des questions relatives aux réformes de l’organisation panafricaine, a annoncé lundi à Cotonou le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

S’exprimant devant la presse à l’issue de son entretien avec le chef d’Etat béninois Patrice Talon, M. Mahamat a indiqué qu’il est allé consulter le dirigeant sur les priorités de l’UA. 

“J’ai discuté avec le président béninois Patrice Talon, dans le cadre des concertations que j’entretiens avec les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, des chantiers très importants de notre espace, notamment le processus d’intégration, dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine et d’autres initiatives connexes, la promotion de la paix et de la sécurité régionales”, a-t-il déclaré, se réjouissant de l’engagement du Bénin dans l’agenda de l’UA.

Outre ces chantiers, a-t-il poursuivi, le processus de réforme institutionnelle de l’UA, engagé depuis 2017, avance très bien et la preuve est que les chefs d’Etat et de gouvernement vont se réunir les 17 et 18 novembre prochain à Addis-Abeba en sommet extraordinaire pour en discuter.

“A l’issue de cet entretien, le président béninois Patrice Talon m’a réaffirmé du soutien total du Bénin pour ces processus en cours sur le continent africain”, a-t-il affirmé.

De sources diplomatiques, après le Bénin, le président de la Commission de l’UA se rendra successivement en Guinée du 23 au 24 octobre et au Nigeria les 25 et 26 octobre.

Afrique Diplo

Please follow and like us:
error