La population totale des pays de la région du Maghreb devrait atteindre 132 millions d’habitants en 2050, a-t-on appris mercredi d’une étude publiée par le 52ème numéro des “Cahiers du plan”, une publication du Haut commissariat au Plan du Maroc.

“En raison, d’une part, de l’élan démographique des pays maghrébins dû à leur natalité élevée dans le passé et, d’autre part, d’une fécondité présente et pour quelques années encore au-dessus du seuil de remplacement des générations, la population totale des pays du Maghreb s’accroîtrait de 99,8 millions en 2018 à 131,9 millions en 2050, soit 32,1 millions d’habitants de plus en l’espace de trente deux ans”, fait savoir l’étude intitulée “Démographique maghrébine: Situation et perspective”.

D’après la publication, cette évolution future de la population maghrébine devrait exercer un impact sur les secteurs de l’emploi, de la protection des personnes âgées, de l’urbanisme, de l’eau, de la santé. Elle aura également des effets sur l’environnement, précisant que le poids démographique du Maghreb dans le monde passerait de 1,31% en 2018 à près de 1,35% en 2050.

Le taux de croissance annuel, qui était de 1,8% entre 1980 et 2018, serait de 1% entre 2018 et 2050, ajoute-t-il, faisant remarquer que cette dynamique démographique est différente selon les pays du Maghreb.

En effet, les populations de la Mauritanie et de l’Algérie resteraient plus dynamiques avec des taux d’accroissement estimés respectivement à 2,1% et 1%, entre 2018 et 2050, alors que la Tunisie, le Maroc et la Libye afficheraient des taux inférieurs à 1% (soit 0,5%, 0,7% et 0,7% respectivement), fait observer la publication.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *