L’Union africaine (UA) a souligné mardi la nécessité de promouvoir une transformation en profondeur de l’agriculture en Afrique par le biais d’une gouvernance, de mesures politiques et d’institutions plus appropriées.

Le bloc panafricain, qui réunit 55 membres, a fait cette déclaration à l’occasion de la 15e réunion continentale de la Plate-forme de partenariat du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA), qui s’est ouverte mardi à Nairobi, la capitale du Kenya.

Cette réunion de quatre jours, qui est placée sous le thème “Améliorer le commerce et l’accès aux marchés pour une transformation agricole accélérée”, est une rencontre continental annuelle.

Elle rassemble tous les acteurs africains des secteurs de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, avec pour objectif de “résoudre les problèmes” qui existent dans ce domaine afin de “consolider et accélérer la transformation de l’agriculture en Afrique”, a indiqué mardi l’UA.

L’UA a également exhorté les pays africains et les institutions panafricaines liées au secteur agricole “à créer un environnement favorable au commerce des produits agricoles, grâce à une gouvernance, à des mesures politiques et à des arrangements institutionnels appropriés”.

L’UA a également souligné la nécessité de renforcer les investissements et l’accès aux marchés dans le secteur agricole, afin de garantir une meilleure commercialisation de l’agriculture et une participation de tous les acteurs de la chaîne de valeur en Afrique, y compris les petits exploitants agricoles, les jeunes et les femmes.

Avec le PDDAA, l’UA aspire à transformer en profondeur le secteur agricole dans le but de concrétiser les aspirations du continent à en finir avec la faim d’ici à 2025.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *