You are here
Home > AFRIQUE Diplo > AFRIQUE: La CIJ juge « illicite » la séparation des Chagos du territoire mauricien

AFRIQUE: La CIJ juge « illicite » la séparation des Chagos du territoire mauricien

La séparation de l’archipel des Chagos du territoire mauricien en 1965 par le Royaume-Uni constitue une décision « illicite » contraire au droit international, a jugé la Cour internationale de justice (CIJ) dans un avis consultatif émis lundi.

Les juges de la CIJ ont dès lors demandé expressément à l’Etat britannique, et ce, dans les plus brefs délais, de mettre fin à son administration des Chagos, lesquelles abritent une base militaire américaine louée depuis 1966 au Royaume-Uni.  

La CIJ avait été appelée à donner un avis consultatif à la suite d’une proposition de la République de Maurice approuvée par l’Assemblée générale des Nations Unies. La cour basée à La Haye avait précisé alors qu’elle donnerait un « avis consultatif ».

Les juges ont donc statué que le processus de décolonisation de Maurice n’avait pas été fait « de manière légale » suite au détachement de l’archipel des Chagos. « Ce détachement n’était pas basé sur la volonté libre et authentique du peuple concerné ».

La CIJ relève qu’à l’époque Maurice avait agréé au principe de « détachement », et ce sur le principe que les Chagos ne soient pas « données à une tierce partie » et soient restituées à Maurice à un moment donné, soit quand l’archipel ne servira plus à des « besoins de défense ».

Le juge Abdulqawi Ahmed Yusuf de la CIJ a relevé que Londres « accept(ait) tout à fait que la façon dont les Chagossiens furent déplacés hors de leur archipel et la manière dont ils furent par la suite traités étaient honteuses et injustes ».

Selon des observateurs juridiques, cet avis consultatif pourrait faire jurisprudence et être cité comme référence dans les cas de pays engagés dans des processus de décolonisation.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
Top