L’organe électoral du Nigeria a annoncé que du matériel électoral sensible avait été détruit par un incendie qui s’est déclaré à son siège de l’État d’Anambra, dans le sud du pays, à seulement 2 jours de l’élection présidentielle.

L’incendie du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Awka, capitale de l’État, a détruit deux conteneurs contenant des lecteurs de cartes à puce devant être utilisé lors des élections générales qui commenceront samedi. 

Le commissaire électoral résident de la CENI dans l’État, Nwachukwu Orji, a confirmé l’incident aux journalistes, affirmant qu’il avait fallu les efforts conjugués des pompiers et des agents de sécurité pour éteindre l’incendie.

“Je n’ai pas de détails sur la manière dont l’incendie a commencé ; tout ce que je sais, c’est qu’il y a eu un incident impliquant les conteneurs dans lesquels se trouvait une partie de nos matériel sensible”, a précisé M. Orji.

Selon le quotidien local Thisday, l’incendie s’est déclaré depuis l’un des conteneurs, qui sert de bureau improvisé au sein du siège de la CENI dans l’État.

Des agents de sécurité ont empêché des journalistes et d’autres professionnels des médias qui souhaitaient entrer dans l’enceinte afin d’évaluer l’ampleur des dégâts.

M. Orji a précisé que les conteneurs concernés abritaient du matériel électoral utilisé à Anambra depuis 2011. “Il n’y a dans le conteneur aucun dispositif permettant de brancher des appareils électriques”, a-t-il dit.

En raison de l’incendie, il a dit douter de la possibilité de la tenue d’élections dans l’État du sud-est, car les lecteurs de cartes à puce sont utilisés pour confirmer l’identité des électeurs en lisant leurs cartes d’électeur permanentes avant de pouvoir voter.

Les cartes d’électeur permanentes ont été introduites pour la première fois lors des élections de 2015, dans le but de résoudre les problèmes de fraude électorale tels que des personnes utilisant les cartes d’autrui pour aller voter, le vol de cartes ou même l’achat de cartes.

Avec un total de 2 447 996 électeurs inscrits, l’État d’Anambra compte le plus grand nombre d’électeurs éligibles dans le sud du Nigeria.

“Je ne peux pas vous dire ici à ce moment précis si des élections auront lieu ou pas dans l’État samedi”, a dit M. Orji, qui a ajouté qu’une enquête serait menée rapidement afin de déterminer l’étendue des destructions causées par l’incendie avant que la commission ne se prononce sur la situation.

Des élections générales auront lieu le 16 février au Nigeria pour élire le président du pays et les membres de son assemblée nationale, ainsi que le 2 mars pour élire les gouverneurs et les législateurs des États.

AfriqueDiplo

Please follow and like us:
error